Le village des facteurs d'images

Accueil > Les villegiatures > Le phare du village > Le Repaire de Marseille

Aurélien Bernier

invité des repaires de la bas si j’y suis de Marseille et d’Aix en Provence. les Mercredi 11 et 12 décembre 2013

En juin 2012, il publie Comment la mondialisation a tué l’écologie
(Mille et une nuits).
Cet ouvrage propose une relecture de l’histoire de l’écologie politique croisée avec l’histoire de la mondialisation néolibérale. Aurélien Bernier y défend l’idée que les revendications écologistes ont dès le départ été récupérées par les classes dirigeantes pour les neutraliser et pour imposer le libre échange.

Pour lui, le développement durable est pensé dès l’origine comme l’adaptation des politiques environnementales au tournant de l’ultralibéralisme des années 1980. Il propose de redécouvrir un texte fondateur de l’écologie politique, la déclaration de Cocoyoc, écrite en 1974 dans le cadre des Nations unies5.
Selon lui, la déclaration de Cocoyoc rejoint la réflexion sur la démondialisation portée notamment par Bernard Cassen, Jacques Sapir et Walden Bello.

wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aur%C3%A9lien_Bernier