L’orchestre est un ensemble d'instruments émettant des sons diversifiés pour former une mélodie harmonieuse. Sa composition précise dépend en grande partie de la combinaison de ses différentes familles, mais aussi de l'œuvre à exécuter. L’accord entre les composantes doit être de mise pour assurer de façon continue la symphonie. Comment s'organisent les différents éléments de l’orchestre ? Voici ce que vous devez retenir à ce propos !

La famille des cordes

La première famille qui compose l’orchestre est celle des cordes. Elle rassemble en son sein trois éléments fondamentaux, il s’agit des cordes frottées, des cordes pincées et des cordes frappées.

Les cordes frottées

Les cordes frottées des instruments qui sont pour la plupart conçus dans du bois. Ils disposent d’une caisse de résonance et d’une manche. Pour obtenir des sons, il faut frotter celles-ci à l’aide d’un archet de crins de cheval. Les cordes frottées ont à leur tour trois sections d’instruments que sont :

  • les violons ;

  • l’alto ;

  • le violoncelle.

Les premiers sont les plus petits et permettent d’obtenir les notes les plus aiguës. Ce sont eux qui aident à reproduire les mélodies les plus complexes. L’alto est, quant à lui, un peu plus grand avec un timbre plus chaleureux et un son plus grave. Le dernier, le violoncelle, en ce qui le concerne, se rapproche plus de la voix humaine.

Les cordes pincées

Cette seconde sous-famille des cordes ne dispose que d’un seul instrument, la harpe. Même s'ils sont très anciens dans le monde de la musique, ces outils n’ont fait leur apparition qu’au XIXe siècle, dans l’orchestre.

La harpe est dotée de sept pédales permettant de modifier la hauteur ainsi que le son des cordes. Par ailleurs, certains instruments qui appartiennent à la famille des cordes frottées, tels que les violons, les altos et les violoncelles, peuvent également se retrouver dans cette catégorie.

Les cordes frappées

C’est la troisième catégorie des instruments à corde. Les cordes frappées sont également connues pour être jouées comme des instruments de percussion. Dans ce lot, se trouve le piano. Il permet de produire des sons par le biais de ses petits marteaux feutrés. Pour y arriver, il faut que ces derniers soient frappés contre des cordes de métal. Les cordes frappées représentées par le piano possèdent un registre étendu avec ses 88 touches qui peuvent être noires ou blanches.

La famille des bois

L’autre famille participant à la composition d’un orchestre est celle des instruments traditionnellement fabriqués avec du bois. Ils sont identifiables grâce à leur forme allongée. C’est généralement à partir des souffles dans leurs différentes ouvertures que ces instruments sont à même de produire le son. Celles-ci requièrent plusieurs formes selon le type du son souhaité.

Les flûtes sont les plus utilisées dans cette catégorie. Elles se présentent sous différentes formes et disposent, le plus souvent, d'étendues de plusieurs octaves. Vous trouverez dans cette famille des flûtes traversières qui ont remplacé les flûtes à bec au XVIIe siècle. Le hautbois figure également dans cette catégorie. Il se différencie du reste de l'orchestre de par son timbre légèrement nasillard.

La famille des cuivres

La troisième famille qui compose l’orchestre est celle des instruments à cuivre. Ce sont des appareils qu'on remarque de loin à cause de leur éclat. Par ailleurs, ils émettent les sons les plus puissants de tous les instruments de l’orchestre. Ils sont également facilement reconnaissables de par leur forme circulaire et leur sonorité chaleureuse.

La trompette représente le plus grand instrument de cette famille. Elle est équipée de trois pistons et fait d’un tube au laiton mesurant 1,50 mètres environ. Les pistons et le tube, accompagnés de la valve, permettent aux trompettistes de jouer avec une plus grande précision.

Toutefois, c’est grâce à la souplesse de son trombone que la trompette a pu rejoindre l’orchestre au XIXe siècle. C’est d’ailleurs ce qui fait qu'elle parvient à produire une plus grande variété d’effets sonores.

La famille des percussions et le grand orgue

La famille des percussions et le grand orgue sont un groupe assez particulier. Il Elle regroupe un ensemble d’instruments très variés. Ceux-ci, dans leur majorité, sont conçus pour être frappés, secoués ou grattés.

Il existe plusieurs types de percussions, notamment celles en métal ou en bois. Vous trouverez dans cette grande famille d’instruments, ceux émettant des sons déterminés et disposant de clavier et de timbales, puis ceux émettant des sons indéterminés. Dans ce dernier groupe, on classe la cymbale, la caisse claire ou encore le triangle.

Le grand orgue en ce qui le concerne a fait son entrée dans l’univers de la musique très récemment, en 2014. C'est un instrument qui comporte des milliers de tuyaux et qui pèse plus d’une trentaine de tonnes. De nombreuses pièces musicales ne fonctionnent pas sans l’orgue. C’est justement pour cela qu’il est retrouvé dans les salles de concert, malgré son poids.